Le Moulin de la Ronce, des chambres d’hôtes design et développement durable

La décoration

Lignes épurées, couleurs subtiles, anthracite, chocolat, écru, matières nobles et anciennes, cuir, bois, métal, terres cuites mais aussi couleurs flashy, plexi et plastique, béton ciré, meubles de famille et meubles signés : le design contemporain s’installe en chambres d’hôtes : Pierre Paulin, Philippe Starck, Konstantin Grcic, Charles et Ray Eames, Gae Aulenti, Nogushi, Robin Day, Christophe Pillet, 5.5 Designers … Une rénovation qui a su utiliser des matériaux respectueux du développement durable.

Le développement durable

Le Moulin de la Ronce s’engage pour des chambres d’hôtes développement durable. Ce site patrimonial a été rénové en respectant dans la mesure du possible les matériaux et les savoir-faire d’origine. L’isolation a été choisie en chanvre, les menuiseries ont été fabriquées sur mesure par l’artisan du village, les peintures sont à l’eau.

Les chambres sont équipées de lits à lattes, de matelas, oreillers et coussins conçus à partir de composants naturels et renouvelables en bambou, soja, laine lin et en latex naturel (sève d’hévéa) labellisée Max Havelaar, et tout le linge de lit et de toilette est en coton bio.

Les produits d’entretien et de lessive sont entièrement bios, les chambres étant nettoyées uniquement à la vapeur d’eau, au savon de Marseille ou savon noir, au vinaigre et au bicarbonate de soude. 

Les jardins sont conçus et entretenus sans produits phytosanitaires, uniquement des engrais et des traitements bios. Et l’aide de la lune …

Enfin, le Moulin possède son potager, son verger, sa vigne, favorise les productions locales et adhère à une AMAP, association pour le maintien d’une agriculture paysanne, qui fournit chaque semaine un panier familial. 

Et le petit déjeuner est biologique et se fournit en circuits courts.

Un refuge des oiseaux et des animaux sauvages

Le domaine est classé « site refuge LPO » par la Ligue de Protection des Oiseaux. Pour protéger la nature et préserver ce qu’il reste encore de biodiversité, nous avons signé la charte des refuges qui nous engage à respecter certains principes : création de conditions propices à l’installation de la faune et de la flore sauvages, renoncement aux produits chimiques, réduction de l’impact sur l’environnement, et refus de tout mode de chasse sur le domaine.

Nous avons la chance d’accueillir les mésanges, les hirondelles, les pigeons, les merles, les écureuils, les canards sauvages, les poules d’eau, les grenouilles, les mulots qui trouvent ici des nichoirs, des mangeoires, des graines et de la graisse, îlots d’herbes folles non fauchées, vous serez sans doute surpris de voir combien ce lieu a été investi par la faune sauvage. Sans oublier les insectes, coccinelles, abeilles, libellules … qui apprécient la présence, volontaire, de fleurs mellifères. Des choix résolument en faveur de chambres d’hôtes développement durable.

Les photos du moulin